Votre panier

Votre panier est actuellement vide.

Poursuivre vos achats

Le Hygge - Introduction à cette philosophie du nord

by Léa Petitjean |

Le hygge, vous en avez certainement déjà entendu parler. Depuis 2015, on a eu droit à une déferlante de livres, articles et commentaires sur le sujet. Pourquoi écrire un énième article ? J'ai eu envie de partager avec vous mon approche du hygge, l'expérience que j'en ai eue en Suède, ainsi que ce que le hygge m'apporte au quotidien, et notamment dans ma pratique créative.

Back to basics

Concept venu du Danemark, le hygge c'est l'art de se créer son cocon, c'est une série de préceptes visant un état de bien-être, et in fine, de bonheur. En un mot, le hygge, c'est être bienveillant avec soi-même. Au Danemark, cela se pratique depuis des siècles et selon Meik Wiking, le président de l'Institut de la recherche sur le bonheur de Copenhague, le hygge est l'une des deux raisons principales pour lesquelles les Danois sont régulièrement en tête du classement des peuples les plus heureux.

Au passage, cela se prononce "hugeu" (phonétique [ˈhygə]) et non pas "houggah" comme on peut le lire parfois. Si vous voulez en avoir le cœur net, vous pouvez l'écouter ici (prononcé par des Danois(es)).


Le hygge, comment ?

Le hygge, c'est un ensemble de pratiques et d'objets qui visent à créer une ambiance chaleureuse, mais c'est avant tout une mentalité plus globale qui donne beaucoup de valeur aux petits plaisirs simples de la vie. 

On peut lire beaucoup de "recette type du hygge" ou "les 10 règles à suivre pour une ambiance hyggelig", mais c'est à chacun de se trouver sa formule ; celle qui fera sens pour vous, au vu de l'endroit où vous vivez, au vu de vos souvenirs d'enfance, de vos goûts, etc. Le hygge repose sur l'idée de se créer un refuge - soit seul ou en groupe - et pour ce faire, il est vivement conseillé :

  • de créer une ambiance chaleureuse et paisible : les bougies, les plaids en mohair, les livres et gros tapis moelleux sont les bienvenus.
  • de se chouchouter en s'accordant des plaisirs gourmands : gâteaux, thés de Noël, chocolats chauds, marrons grillés, c'est l'idée.
  • d'être ensemble, en confiance : passer du temps avec des personnes avec qui vous vous sentez vous-mêmes, pas de compétition, pas de jeu social, une harmonie sincère.
  • de carpere diem : profiter de l'instant présent. Arrêtez de vous ronger les sangs sur la réunion de demain 14h30 pour laquelle vous n'êtes pas prête. Laissez de côté cette discussion que vous avez eue avec une amie au cours de laquelle vous n'avez pas été très à l'écoute. Faites un réel effort de concentration pour oublier tout ça - compartimentez votre esprit - et prenez conscience de la texture de votre pull tout doux sous vos doigts, de la lumière dorée qui filtre par la fenêtre, du bruit des gouttes de pluie contre la vitre. Prenez conscience de ces sensations plaisantes et donnez leur une vraie place dans votre tête, pour un instant. 

Petitjean Paris - Journal - Hygge, philosophie du nord


Ma petite recette personnelle pour le bureau

En ce qui me concerne, je suis une véritable amoureuse des petits moments. Au bureau par exemple, quand je me sens fatiguée et contre-productive, je me prends une petite pause selon un certain rituel. Je commence par couper les notifications de mon portable, je mets ma boîte mail sur pause et je me fais un thé. Pendant que l'eau bout, j'ai choisi mon thé en les sentant dans mes boîtes de vrac, j'ai sorti ma belle théière en verre avec son diffuseur en céramique et j'ai allumé une bougie. 

Une fois mon thé prêt, je me blottis sur la banquette collée à mon chauffage, contre la fenêtre de mon bureau. Je regarde les gens passer en contre-bas dans la rue, le soleil qui se couche sur le Sacré-Cœur. J'ai pu allumer la radio - FIP pour éviter les pubs - ou une de mes playlists - Agnès Obel, Bon Iver, Iron & Wine -, une musique apaisante, presque tendre. A l'approche de Noël, j'ai une grosse préférence pour Frank Sinatra, Dean Martin ou encore Eartha Kitt et son "Santa Baby". Je me suis aussi certainement servi un gâteau selon l'heure : une gaufre au miel, des madeleines pur beurre.

Petitjean Paris - Journal - Hygge, philosophie du nord
De gauche à droite : Eartha Kitt, Kings of Convenience, Agnès Obel

Sur ma banquette, il y a un plaid que je range contre le chauffage et qui est tout chaud quand je le déplie sur mes jambes, il y a un coussin que j'ai brodé, sur lequel j'ai passé beaucoup de temps. Quant à ma banquette, je l'ai faite moi-même, en chêne. J'ai dessiné le meuble tout d'abord, puis j'ai choisi le bois - un chêne couleur miel que j'adore -, je l'ai poncé pour un toucher plus doux et l'odeur de bois a envahi le bureau pendant des jours. J'ai un plaisir particulier à m’asseoir sur cette banquette quand je repense à mes efforts pour la faire, telle que je l'ai imaginée et dessinée.

Ce petit rituel, il est particulièrement hyggelig car il répond à une grande règle du hygge : le hygge est une affaire des cinq sens. Dans mon prochain article Le Hygge - Une affaire des 5 sens, je vous parlerai de l'importance de l'expérience sensorielle dans la philosophie du hygge, ainsi que de la valeur donné au temps ; le temps de contemplation, le temps de façon.
D'ici-là, profitez de petits rituels bien à vous.

Une belle et douce journée à vous toutes,

Léa Petitjean

Petitjean Paris - Journal - Hygge, philosophie du nord
à gauche, ma banquette dans mon atelier parisien
à droite, un poêle en céramique typiquement suédois, semblable à celui de mon ancienne collocation à Göteborg

Petitjean Paris - Journal - Hygge ma recette personnelle - source My Scandinavian home

Source My Scandinavian Home (blog)

Commentaires (0)

Laisser un commentaire